< Retour aux actualités
Transformation digitale

4 façons d’utiliser le Metaverse pour les Retailers

Metaverse

Un metaverse est un monde de réalité virtuelle, dans lequel les utilisateurs peuvent interagir entre eux, ou avec une intelligence artificielle. Aujourd’hui, nous parlons de Metaverse pour désigner l’ensemble des acteurs présents dans ce monde parallèle. Nous pouvons citer parmi ces derniers The Sandbox, jeu vidéo présent dans le Metaverse depuis 2012, ou encore la récemment baptisée société Meta de Mark Zuckerberg, qui ambitionne de développer un Metaverse social, dans lequel nous pourrons par exemple échanger, apprendre, commercer.

Le secteur du Retail s’intéresse particulièrement au Metaverse, à l’instar de Carrefour qui a acheté un terrain à l’emplacement 33,147 de The Sandbox pour une valeur de 300 000 euros, ou Walmart qui a déposé plusieurs marques auprès du Bureau américain des brevets et marques de commerce fin 2021, suggérant une entrée imminente dans le Metaverse.

Chez Findle, nous nous sommes penchés sur la valeur ajoutée que peut représenter le Metaverse pour les Retailers. Voici nos premières pistes :

Proposer une expérience d’achat inédite

Le parcours e-commerce peut être largement amélioré dans un metaverse : le client a désormais la possibilité de faire ses courses en ligne, dans un magasin en trois dimensions. L’achat en sera d’autant plus réel et immersif. Mais lorsque nous parlons Metaverse et expérience d’achat, c’est surtout la possibilité de proposer des biens inédits et exclusifs dans cet espace qui prime. Dans le metaverse, le retailer peut acquérir puis revendre des biens valorisés en NFT, à l’instar de bandes dessinées ou cartes de collection. Un NFT (ou jeton non fongible) est une donnée valorisée en jeton cryptographique et qui se traduit par un objet et une identité numérique, authentifiés par la blockchain. Ainsi, l’expérience d’achat dans le Metaverse est inédite, tant par le comment que par le quoi.

Développer l’événementiel 

Le metaverse donne au retailer un nouvel espace de communication et de rassemblement. Par exemple, un distributeur peut présenter à un groupe d’avatar une exclusivité d’achat. La différence avec internet est que l’acheteur pourra plus facilement se représenter ce dernier, facilitant son processus d’achat. Également, le live shopping peut se transposer dans le Metaverse et améliorer l’expérience. Grâce à un métaverse, le client peut être dans la salle de présentation des produits en direct. Le Metaverse a donc son rôle à jouer dans l’expansion du live shopping, qui devrait être à l’origine de 10% à 20% des ventes e-commerce en 2026 (source McKinsey,2021). Le metaverse permettrait donc au client de faire ce qu’internet ne peut pas : entrer dans l’univers proposé derrière l’écran.

Améliorer la collaboration et la formation en interne

Le Metaverse entend révolutionner l’échange virtuel, qui professionnellement se traduit aujourd’hui par des réunions via écrans interposés, en le rendant plus immersif, englobant, réel. Meta a déjà sauté le pas et propose depuis août 2021 une plateforme de réunions en réalité virtuelle « Horizon Workrooms », dans laquelle les participants à une réunion le font grâce à un casque de réalité virtuelle et apparaissent dans la réunion sous forme d’avatar. Ils peuvent parler via leur micro ou écrire sur un tableau en utilisant une télécommande qui réplique leurs gestes, par exemple. Pour les Retailers, l’application la plus rapide et intuitive de cette facette du métavers serait l’immersion dans des environnements du type entrepôt. Cet outil de réalité virtuelle, déjà utilisé pour certains déploiements, pourrait accélérer l’apprentissage des équipes opérationnelles et leur permettre de se projeter dans leurs nouvelles activités (par exemple lors de la mise en place d’un système mécanisé vs manuel). L’exemple peut se répliquer au magasin : chaque collaborateur du siège ou tout nouvel arrivant pourrait appréhender le magasin sous toutes ses formes et cela de manière quotidienne.  

Collecter des données plus complètes

Aujourd’hui, 59% des décisionnaires utilisent la data quotidiennement pour appuyer leur choix (source DataValue Consulting, 2020). Les données basées sur l’interaction des communautés dans le Metaverse pourraient devenir un vivier nouveau et stratégique pour les retailers. Le Metaverse permet une collecte plus complète qu’un site classique, car il offre un accès à des relations sociales complètement virtualisées. La régulation devra s’adapter à cet espace nouveau afin d’assurer une protection des utilisateurs a minima équivalente à celle existante aujourd’hui.

Finalement, le Metaverse semble être un terrain de jeu fertile pour la transformation digitale et l’innovation des grands retailers ; et avoir la possibilité de tenir la promesse qu’Internet a du mal à tenir : proposer une expérience réelle, mais virtuelle. Cependant, pour l’instant rien n’est joué et il reste aux Retailers de réussir la mise en œuvre des promesses de ce nouveau monde virtuel, et de convaincre le client final d’y prendre part. Parce que n’oublions pas, les investissements dans le Metaverse pourraient être un flop (c’est d’ailleurs ce que Bloomberg semble penser dans son récent article « Why companies are investing billions on a metaverse that makes no sense »).

Aurélia

Aurélia
Consultante